Histoire avec ma Honda

Honda CRF250L

Notre “nouveau” vélo préféré. Inspirés par une formation enduro de l’ADAC, nous avons décidé de passer à la Honda 250cc. C’est léger, on ne fait pas la course de toute façon, ça pèse peu et on peut se transformer en forêt à tout moment.
Moins de luxe, plus de décélération, plus de plaisir ! Essayez-le.

Dans cette section, vous trouverez tous les articles concernant le CRF250L (sauf les voyages) triés de l’ancien au nouveau.

Dans les catégories carnet d’entretien et pièces jointes – accessoires, vous accéderez directement aux domaines plus techniques.

 

Une nouvelle moto

 

CRF250L – Acheter chez votre concessionnaire Honda

C’est donc maintenant chose faite, ce à quoi je ne pouvais vraiment plus m’attendre : Uschi et moi avons acheté un nouveau moto honda que nous allons décorer. Je veux dire, un vélo vraiment tout neuf. Tout nouveau. Non utilisé. Directement du concessionnaire. De la vitrine du magasin. 0 km.

Et c’est ce qui s’est passé : L’année dernière, nous avons suivi un cours d’enduro à l’ADAC de Lunebourg. À l’époque, la moto était la KTM 350 Freeride, fournie par l’ADAC. Nous avons tellement apprécié cette formation que nous en avons parlé même des semaines plus tard. La conduite d’une moto entre sport et détente. Dans la nature et sur la route. Notre truc.

Bien sûr, en tant que vieux renard de l’Internet, vous regardez quels autres modèles existent dans ce segment en dehors du freeride. Le freeride est beaucoup trop cher pour nous, les intervalles d’entretien sont trop longs (toutes les quelques minutes, il faut tout dévisser…) et, oh, nous n’avions pas d’argent pour ça de toute façon. Après quelques recherches, nous avons trouvé une variante intéressante qui se rapprochait beaucoup plus de notre idée de tout-terrain qu’une machine de motocross ou d’enduro dur : un enduro double sport (Honda CRF 250 L, Kawasaki KLX 250, Yamaha WR 250 et autres).

Il s’agit de motos conçues pour la route, mais aussi pour une utilisation modérée en tout-terrain. Légèrement plus lourds que les vrais Enduros, moins puissants et équipés de clignotants, de feux et d’un compteur de vitesse. Les commentaires de nombreux crossers à propos de ces motos sont dévastateurs et le ridicule 23 ch ne devrait pas être adapté à une utilisation sur route ou hors route, selon les experts. “Ils ne peuvent pas vraiment faire quelque chose de bien !”. À mon avis, les collègues ont tort. La Honda convient parfaitement aux pilotes d’enduro modérés (et aux randonneurs) et aux fous de tout-terrain. Et voilà : Le CRF250L ne coûte qu’environ 4 700 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *