la motricité enfant

Mais revenons au sujet des jouets. Vers 12 mois, les enfants entrent dans la phase de jeu, dans laquelle le développement moteur est le principal objectif. Je recommande toujours un triangle de Pikler (selon le pédiatre Emmi Pikler) si vous avez l’argent et la place.

C’est un investissement pour l’avenir, il est joué pendant très longtemps et a une valeur de revente élevée. De plus, il est judicieux d’acheter une planche de glissement, afin que le petit cadre d’escalade puisse également être transformé en toboggan réglable en hauteur.

Avec une couverture, le triangle peut être transformé en grotte ou en tunnel rampant – comme je l’ai dit, il est très polyvalent. Mais ce n’est pas vraiment nécessaire. Un enfant peut bien sûr aussi apprendre à grimper au lit, sur le canapé ou dans la cour de récréation.

 

Et qu’en est-il de la motricité fine ?

GW : Je recommanderais une boîte à billes ou une boîte à marteaux, une pyramide d’empilage et peut-être une boîte de tri. Les trois entraînent non seulement la dextérité, mais aussi le principe de cause à effet : si l’enfant tape sur la balle avec le marteau (cause), elle tombe dans le trou et roule hors de la boîte (effet). Vous voyez : avec quelques jouets bien pensés, vous pouvez en fait couvrir toute la gamme de l’apprentissage.

 

mois c’est plus

Cependant, à l’âge de 24 mois, j’ai abandonné le principe du “moins c’est plus” à la maison pendant un certain temps, car à ce moment, les enfants sont dans une phase très active d’acquisition du langage. Comme la phase d’imitation commence aussi à cet âge, j’ai acheté beaucoup de jouets qui permettent les deux. La phase d’imitation signifie que nos enfants imitent tout ce qu’ils voient chez les adultes, mais sans assumer eux-mêmes le rôle cognitif. Il leur manque le changement de perspective nécessaire pour y parvenir – une étape qui n’est atteinte qu’à l’âge de quatre ans environ. Une cuisine pour enfants, avec ses accessoires, ou même un magasin, servirait de support aux jouets.

L’acquisition de la langue peut être favorisée en fournissant de nombreux fruits et légumes en bois différents et en accompagnant verbalement la pièce : “Veux-tu me donner l’aubergine ? Où est le muffin au chocolat ?”

Je pense que je n’ai pas besoin de mentionner à ce stade que tout cela peut bien sûr se faire sans jouets, mais vous pouvez tout aussi bien – non, en fait même mieux – jouer avec de vrais légumes, balayer la vraie cuisine avec un vrai balai et verser de vraies nouilles dans un vrai pot. Mais j’ai décidé d’opter moi-même pour la version jouet, car je sais que la phase d’imitation n’est que le début et que j’aurai à nouveau besoin du même jouet à l’âge de quatre ans pour la phase “so-do-as-ob” (dans laquelle les enfants se glissent aussi dans le rôle de manière cognitive).

 

des l’age de trois ans

Mais d’abord, à l’âge de trois ans environ, j’ai rangé tous les jouets, de façon assez radicale, parce que maintenant la phase de construction commence. La plupart des enfants ne jouent pas vraiment avec leurs jouets à cet âge. Souvent, ils les arrachent simplement de l’étagère, les traînent dans un coin et les laissent là. Si vous le remarquez avec vos enfants, rangez d’abord (presque) tous vos jouets.

Maintenant, vos enfants n’ont plus besoin de rien pour entrer dans le jeu et dans le flux. Au lieu de cela, ils prendront vos torchons de cuisine et les moules à biscuits, ils les aligneront soigneusement dans l’appartement parce qu’ils jouent à la “promenade des biscuits” (et je ne sais pas ce que c’est encore aujourd’hui, mais cela a occupé mes enfants pendant des heures). Ils feront des expériences dans l’évier avec du papier toilette, du savon et de l’eau.

Ne vous fâchez pas, laissez-vous faire ! Discutez de quelques règles (ramassez d’abord le papier toilette avec un tamis avant de débrancher le robinet pour que la cuvette ne soit pas bouchée) et préparez votre caméra vidéo. Vous ne vivrez plus jamais un tel feu d’artifice de fantaisie comme les idées de jeu dans la phase de construction. Si vous ne voulez pas vivre complètement sans jouets, les blocs de construction KAPLA, les Lego-Duplo ou même les puzzles conviennent pour la phase de construction. Ces trois exemples soutiennent la “construction”.

La phase du “tout faire” commence vers l’âge de quatre ans. Les enfants peuvent désormais adopter le point de vue d’une autre personne et ainsi se glisser dans des rôles différents. Cela est possible avec de petites figurines Playmobil et/ou des animaux rampants, ainsi que dans le cadre de véritables jeux de rôle, dans lesquels les enfants se déguisent et courent dans l’appartement en fées, ouvriers du bâtiment, princesses, chevaliers ou pompiers. J’ai prévu pour cela une grande boîte à pansements. Pour l’instant, rien ne se joue autant que ces costumes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *